Tea Time ! Mes thés Mariage Frères préférés

Dans la famille des thés, je voudrais… Oui, bonne question, quand on est face aux dizaines de boîtes noires de thé dans une boutique Mariages Frères ou Dammann, pas facile de mettre un nom sur le parfum dont on a envie.

En grande amatrice de thé, j’essaie de découvrir régulièrement de nouveaux parfums, selon les envies, selon les saisons aussi. Il m’arrive de me tromper, mais quand c’est la bonne pioche, je note dans mon petit carnet.

C’est un moment vraiment particulier que d’aller dans une ancienne maison de thé et de partager un vrai échange avec le vendeur. Que ce soit la boutique Mariage Frères rue du Bourg-Tibourg, ou la boutique de Dammann Frères à Bercy Village, ils prennent toujours le temps de vous faire sentir des thés en adéquation avec vos envies. Dans ces ambiances de boutiques à la Jane Austeen, leur geste de prendre la boite, de la secouer légèrement pour faire remonter les arômes pour nous les présenter : tout un rituel qui nous fait prendre une pause bien appréciable.

J’apprécie l’atemporalité de l’expérience, maintes fois répétée quand je me fais ma tasse de thé rituel le soir avec de bons biscuits.

Alors j’ai voulu vous faire partager mes thés préférés et même si on a tous des palais différents, vous ferez peut-être de belles découvertes ! J’ai décidé de ne pas faire de classement, parce que chaque thé correspond vraiment à une humeur différente, va avec un mets différent, donc difficile de classer les arômes dans l’absolu. Et oui, mes maisons préférées sont Mariages Frères et Dammann Frères comme vous aurez pu le comprendre, mais il y a certainement des trésors à trouver ailleurs. A chacun de mes voyages, je me ramène du thé d’ailleurs.

Here are my favorite Mariages Frères teas, a French ancient Tea House from 1854. If you ever get the chance to pass by the street Rue du Bourg-Tibourg, in le Marais, Paris, you should spend half an hour at Mariages Frères old boutique. There, you can see dozens of black tea boxes, with a collection of cristal, glass and porcelaine teapots, in the ancient style The vendors are very helpful and patient, always willing to make you discover new aromas and flavors. The experience there, is out of time and unique. My selection is very subjective and the result of my passion for teas. I always try new flavours : sometimes it does not work, but when it does, I keep the names preciously. I hope you may find some of your likings. Enjoy !

Esprit de Noël, Mariages Frères, Paris

Arôme : Thé noir, épices de Noël, écorces d’orange et vanille bourbon. Black Tea, Christmas Tea, orange speels, vanilla

Humeur : Noël, vacances de Novembre pluvieuse, soirées froides d’hiver, avec un plaid des roulés à la cannelle ou une brioche maison, avec un bon livre ou un bon film. Je précise que je réagis généralement assez mal aux épices et que je ne supporte absolument pas le thé au gingembre : celui-ci malgré les épices de Noël est assez doux. A essayer donc, même si vous avez l’estomac sensible.

Definitely Christmas ! (Esprit de Noël means Christmas spirit), November rainy holidays, cold winter evenings, with a plaid on the sofa, cinammon rolls and a good book or movie.

esprit de noel

Marco Polo, Mariages Frères, Paris

Arôme : thé noir, fleurs et fruits de Chine te du Tibet. Black tea, China and Tibet fruits and flowers.

Humeur : Thé fruité avec un parfum subtile qui convient à toutes les situations. C’est mon thé passe-partout de qualité quand j’ai envie de revenir à de la simplicité. Fruity tea with delicate aroma that fits every situation. That the tea I take whenever I want something simple.

marco polo

Thé Genmaïcha, Mariages Frères, Paris

Arôme : thé vert japonais, riz soufflé. Green tea, puffed rice.

Humeur : le riz soufflé est très présent comme arôme, ce qui en fait un thé qui va très bien avec les plats salés. je le bois le plus souvent aux déjeuners, avec une salade de crudités, un petit gratin à la crème , peu importe les saisons. Très étonnant car nos papilles ne sont habituées à ce thé japonais : à essayer !  The puffed rice is astonishing since we are not really used to this special japanese flavor. But I like it with entrées and main courses, whatever the season, be it with crudités or gratins.

gemmaicha

Thé Caraïbes, Mariages Frères, Paris

Arôme : thé noir, goyave, papaye, fleurs des Antilles. Black Tea, guava, papaya and Antilles flowers.

Humeur : après-midi de printemps ou d’automne, pour le goûter. Goût fruité, étonnement beurré, parfait pour aller avec un crumble ou des muffins aux fruits rouges ! Spring or Fall afternoon, for afternoon tea, with a funny fruity and buttered taste. It goes perfectly with a crumble or redfruits muffins.

caraibesEmpereur Chen-Nung, Mariages Frères, Paris

Arôme : thé noir fumé. Black smoked tea.

Humeur : petit déjeuner scandinave à base de pain noir (rye bread), de fromage, charcuterie et poisson, ou brunch américain un dimanche matin. Goût très prononcé : l’arôme de thé fumé est très présent, chaque gorgée s’apprécie individuellement. You must taste this ! It is hard to describe it unless you have a gustative image of what smoked means. I like it with american brunch on Sunday morning, or Scandinavian breakfast with cheese, rye bread, fish and meat.

empereur chen nung

Bon allez, pour le plaisir je rajoute un thé qui n’en est pas un à proprement parlé, et qui vient d’Irlande. Mais je me rend compte que j’ai présenté beaucoup de thé noir, donc je voudrais finir sur une note plus estivale !

And I will add a last one, that is not from Mariage Frères teas, but I realized that I’ve shown you a lot of black teas and I should finish on a spring note. So here is my rose tea from Ireland.

Thé à la rose, Mrs. Doyle’s Tea, Irlande

Arôme : Fleurs d’Hibiscus, écorce d’orange, pomme, pétales de roses, jasmin, fleurs. Hibiscus flowers, orange peels, apple, rose petals, jasmin.

Humeur : Après-midi de printemps, sous la tonnelle les soirs d’été, en pique-nique champêtre dans un thermos, à déguster avec des biscuits secs corses à l’anis ou des navettes provençales à la fleur d’oranger. Ne contient pas de thé, contrairement à ce que son nom indique ! Perfect for spring afternoons or under the arbour on summer evenings, or even in a thermos for a bucolic pique nique.

thé à la rose

Publicités

La Maison Moynat entre héritage et renaissance

La Maison Moynat ne vous dit rien ? Venez donc découvrir l’un des plus vieux malletier français.

Bernard Arnault relance l’univers du “beau voyage” avec Moynat

Maison Moynat – modèle Pauline

Bernard Arnault, propriétaire du groupe LVMH, a acheté en mars 2010 la marque Moynat, ancienne maison de malletier. La nouvelle boutique a ouvert au 348 rue Saint Honoré, dans le premier arrondissement de la capitale.

***

La maison Moynat a été fondée en 1849, soit cinq ans avant la maison Louis Vuitton, à une époque où les layetiers-emballeurs-malletiers ouvraient un peu partout dans Paris.

C’est l’époque de la machine à vapeur, et avec elle, le tourisme international se développe grâce au bateau à vapeur et à la locomotive qui réduisent considérablement les temps de transport. Vient le temps du tourisme aristocrate et des villégiatures.

File:DiligenceMoynatWeb.jpg

A l’origine de cette maison, il y a trois personnes : deux artisans malletiers Octavie et François Coulembier, et une marchande Pauline Moynat. Rare femme dans le milieu, Pauline ouvre une boutique vers Opéra et devient l’un des grands noms de la maroquinerie de luxe.

Alors que la maison Louis Vuitton se fait connaître pour ses malles plates et la toile imperméable au monogramme que son fils Georges inventera en 1896, la maison Moynat devient un grand nom de la maroquinerie parisienne en utilisant des matières nouvelles. L’osier et le gutta-percha, une gomme issue du latex naturelle, leur permette de créer des malles légères et plus étanches que celles traditionnelles en cuir et caoutchouc.

L’imperméabilité totale que permet le gutta-percha donne lieu à un brevet en décembre 1854, qui protège la technique de pose par fer chaud de la matière naturelle. Etant donné les conditions périlleuses de voyage de l’époque, l’imperméabilité est un atout loin d’être négligeable.

File:Pub1914Web.jpg

Outre son souci de garantie de qualité et d’éviter la contrefaçon, la maison développera plusieurs astuces de sécurisation des biens des clients, comme des poches dissimulées ou même un double fond dans les malles.

La maison Moynat se fait également connaître en mêlant praticité et élégance, en témoigne cette malle rouge historique présentée à l’Expositon internationale des Arts Décoratifs et Industriels de 1925. Dessinée par Henri Rapin, elle présente un très beau travail de boiserie et de bijouterie. Vous pouvez venir la découvrir au premier étage de la boutique rue Saint Honoré, apposée avec d’autres malles historiques contre la très belle rotonde qui structure le magasin.

moynat

Maison Moynat- malles historiques

On retiendra également la malle en camphrier, véritable innovation qui fait suite à la demande d’une cliente de pouvoir transporter ses fourrures en évitant les mites lors de ses longs voyages.

La maison restera aux mains des frères Coulembier justqu’en 1976, date à laquelle la maison ferme. Le groupe LVMH a couru les ventes aux enchères pour retrouver ces témoins d’un héritage perdu, et pour construire une image luxueuse alliant récit et patrimoine.

Parmi les signes de la marque, on trouve les rayures beiges à partir de 1860, le motif en damier à partir de 1880, et la couleur ambre particulièrement appréciée. La maison se distingue par un art de vivre qui l’anime dès ses débuts : ils proposent la parfaite panoplie transportable du bourgeois, du service à thé à la boîte à chapeaux, et développent des produits sur-mesure, allant de la malle sur mesure, à la couleur de la malle identique à la carrosserie de l’automobile.

moynat1

Il faut compter entre 1500 et 4000€ pour un sac en cuir, et à partir de 800€ pour un sac en toile. Les sacs en cuirs sont intégralement doublés d’un cuir de veau incroyablement souple. Les couleurs vives et l’absence de logo se retrouvent dans la lignée de la maison historique, prônant l’Art de vivre, le voyage luxueux,  le confort et l’élégance.

Je vous invite vraiment à entrer dans cette belle boutique, où l’on est bien reçu, et où j’ai eu le plaisir de discuter de l’histoire de la maison pendant près d’une demi-heure avec l’une des vendeuses. Vous pouvez apprécier les malles anciennes et cette rotonde aux airs de musée. L’ambiance est intimiste, les lignes sont épurées et les cuirs d’une qualité délectable.

modèle Paradis

Maison Moynat – modèle Paradis

modèle Quattro

Maison Moynat – modèle Quattro

modèle Paradis

Maison Moynat – modèle Paradis

Brun de Vian Tiran, artisan Tisserand depuis 1808

Parce que les métiers d’antan et leur survie me fascinent, j’ai voulu faire un focus sur une maison artisanale : Brun de Vian Tiran. La maison est née dans ma région, le Vaucluse, à l’Ile-sur-Sorgue en 1808, de l’association de … Lire la suite

Haute Joaillerie mon amour

J’habite Place Vendôme, je travaille des métaux précieux, je pare les reines pour leurs mariages. Qui suis-je ? La Haute-Joaillerie bien sûr !

 Là où les ateliers abritent les « petites mains », d’autres ateliers voient grandir « les mains d’or ». Les  univers de la Haute Couture et de la Haute Joaillerie cohabitent, s’inspirent mutuellement et sont des sources de créativité sans fond.

Récemment, Paris a connu une ébulition joaillère. La maison Van Cleef & Arpels a présenté aux Arts Décoratifs,du 20 septembre 2012 au 10 février 2013, plus de 400 pièces issues de son propre musée ou de collections particulières, des années 1920 jusqu’à nos jours. Organisée par décennies, l’exposition présentait les contextes historiques où sont nés de nouvelles générations de bijoux, les spécialités techniques de la maison, telles que le serti mystérieux, le collier zip, ou encore la montre cadenas.

Affiche de l'exposition VC&A L'art de la Haute Joaillerie

pièces VCA

Le catalogue de l’exposition « Van Cleef & Arpels, l’art de la Haute Joaillerie » aux éditions des arts décoratifs, présentent les minaudières des années 1920, les sautoirs Alhambra tels que portés par Françoise Hardy dans les années 1970, les clips de la duschesse de Windsor des années 1930 ou encore les parures de la princesse Soraya dans les années 1950. Il y a des gouachés de bijoux, des anciennes commandes, des photos de la famille Arpels et des pages et des pages d’une vision de la Joaillerie artisanale.

Les Arpels dans leur boutique à Deauville en 1935

A la rentrée 2012, sous la verrière du Grand Palais et une mongolfière signée Karl Lagarfeld, il y a eu la Biennale des Antiquaires qui a rassemblés les plus grands joaillers : Cartier, Boucheron, Van Cleef & Arpels, Chanel, Dior, Harry Winston, Chaumet, Piaget, Bulgari, et une grande première, le créateur Hong kongais : Wallace Chan.

Le Grand Palais et la mongolfière de Karl Lagarfield

Harry Winston, collier montre plumes de paon

Harry Winston

Boucheron montre cygne

 Wallace Chan est un petit nouveau dans la cour des vieilles maisons, car la maison date de 1987 (!) . Il s’est vite forgé une réputation au sein de la joaillerie internationale grace à sa « Titanium Jewellery ». Chacune de ses pièces rime avec génie sculpteur, créativité folle et le mot « unique » prend tout particulièrement son sens.

Wallace-Chan_Brooch_Fluttery-Series_Whimsical-Blue-by-Wallace-Chan

Bague "Sonet of Love" - Wallace Chan

Bague « Sonet of Love » – Wallace Chan

WALLACE CHAN_BROCHE PAPILLON

Wallace Chan, boucles d'oreilles

Wallace Chan

Des créations actuelles mais aussi des pièces anciennes sur les stands des antiquaires spécialisés en joaillerie : dès pièces signées Lalique, des parures des années 1920, des pierres précieuses exceptionnelles et surtout, un mélange des arts artisannaux qui laissent pantois.

Van Cleef & Arpels, Bracelets 1920's

Tout autant de motifs, d’associations de couleur, de volumes, des plongée dans les décennies antérieures, qui inspirent lors de la création de vêtements. Parce que dans la famille de l’artisanat français, lorsque l’on demande la soeur de la Haute Couture, la Haute Joaillerie répond présente !