Haute Joaillerie mon amour

J’habite Place Vendôme, je travaille des métaux précieux, je pare les reines pour leurs mariages. Qui suis-je ? La Haute-Joaillerie bien sûr !

 Là où les ateliers abritent les « petites mains », d’autres ateliers voient grandir « les mains d’or ». Les  univers de la Haute Couture et de la Haute Joaillerie cohabitent, s’inspirent mutuellement et sont des sources de créativité sans fond.

Récemment, Paris a connu une ébulition joaillère. La maison Van Cleef & Arpels a présenté aux Arts Décoratifs,du 20 septembre 2012 au 10 février 2013, plus de 400 pièces issues de son propre musée ou de collections particulières, des années 1920 jusqu’à nos jours. Organisée par décennies, l’exposition présentait les contextes historiques où sont nés de nouvelles générations de bijoux, les spécialités techniques de la maison, telles que le serti mystérieux, le collier zip, ou encore la montre cadenas.

Affiche de l'exposition VC&A L'art de la Haute Joaillerie

pièces VCA

Le catalogue de l’exposition « Van Cleef & Arpels, l’art de la Haute Joaillerie » aux éditions des arts décoratifs, présentent les minaudières des années 1920, les sautoirs Alhambra tels que portés par Françoise Hardy dans les années 1970, les clips de la duschesse de Windsor des années 1930 ou encore les parures de la princesse Soraya dans les années 1950. Il y a des gouachés de bijoux, des anciennes commandes, des photos de la famille Arpels et des pages et des pages d’une vision de la Joaillerie artisanale.

Les Arpels dans leur boutique à Deauville en 1935

A la rentrée 2012, sous la verrière du Grand Palais et une mongolfière signée Karl Lagarfeld, il y a eu la Biennale des Antiquaires qui a rassemblés les plus grands joaillers : Cartier, Boucheron, Van Cleef & Arpels, Chanel, Dior, Harry Winston, Chaumet, Piaget, Bulgari, et une grande première, le créateur Hong kongais : Wallace Chan.

Le Grand Palais et la mongolfière de Karl Lagarfield

Harry Winston, collier montre plumes de paon

Harry Winston

Boucheron montre cygne

 Wallace Chan est un petit nouveau dans la cour des vieilles maisons, car la maison date de 1987 (!) . Il s’est vite forgé une réputation au sein de la joaillerie internationale grace à sa « Titanium Jewellery ». Chacune de ses pièces rime avec génie sculpteur, créativité folle et le mot « unique » prend tout particulièrement son sens.

Wallace-Chan_Brooch_Fluttery-Series_Whimsical-Blue-by-Wallace-Chan

Bague "Sonet of Love" - Wallace Chan

Bague « Sonet of Love » – Wallace Chan

WALLACE CHAN_BROCHE PAPILLON

Wallace Chan, boucles d'oreilles

Wallace Chan

Des créations actuelles mais aussi des pièces anciennes sur les stands des antiquaires spécialisés en joaillerie : dès pièces signées Lalique, des parures des années 1920, des pierres précieuses exceptionnelles et surtout, un mélange des arts artisannaux qui laissent pantois.

Van Cleef & Arpels, Bracelets 1920's

Tout autant de motifs, d’associations de couleur, de volumes, des plongée dans les décennies antérieures, qui inspirent lors de la création de vêtements. Parce que dans la famille de l’artisanat français, lorsque l’on demande la soeur de la Haute Couture, la Haute Joaillerie répond présente !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s