La Maison Moynat entre héritage et renaissance

La Maison Moynat ne vous dit rien ? Venez donc découvrir l’un des plus vieux malletier français.

Bernard Arnault relance l’univers du “beau voyage” avec Moynat

Maison Moynat – modèle Pauline

Bernard Arnault, propriétaire du groupe LVMH, a acheté en mars 2010 la marque Moynat, ancienne maison de malletier. La nouvelle boutique a ouvert au 348 rue Saint Honoré, dans le premier arrondissement de la capitale.

***

La maison Moynat a été fondée en 1849, soit cinq ans avant la maison Louis Vuitton, à une époque où les layetiers-emballeurs-malletiers ouvraient un peu partout dans Paris.

C’est l’époque de la machine à vapeur, et avec elle, le tourisme international se développe grâce au bateau à vapeur et à la locomotive qui réduisent considérablement les temps de transport. Vient le temps du tourisme aristocrate et des villégiatures.

File:DiligenceMoynatWeb.jpg

A l’origine de cette maison, il y a trois personnes : deux artisans malletiers Octavie et François Coulembier, et une marchande Pauline Moynat. Rare femme dans le milieu, Pauline ouvre une boutique vers Opéra et devient l’un des grands noms de la maroquinerie de luxe.

Alors que la maison Louis Vuitton se fait connaître pour ses malles plates et la toile imperméable au monogramme que son fils Georges inventera en 1896, la maison Moynat devient un grand nom de la maroquinerie parisienne en utilisant des matières nouvelles. L’osier et le gutta-percha, une gomme issue du latex naturelle, leur permette de créer des malles légères et plus étanches que celles traditionnelles en cuir et caoutchouc.

L’imperméabilité totale que permet le gutta-percha donne lieu à un brevet en décembre 1854, qui protège la technique de pose par fer chaud de la matière naturelle. Etant donné les conditions périlleuses de voyage de l’époque, l’imperméabilité est un atout loin d’être négligeable.

File:Pub1914Web.jpg

Outre son souci de garantie de qualité et d’éviter la contrefaçon, la maison développera plusieurs astuces de sécurisation des biens des clients, comme des poches dissimulées ou même un double fond dans les malles.

La maison Moynat se fait également connaître en mêlant praticité et élégance, en témoigne cette malle rouge historique présentée à l’Expositon internationale des Arts Décoratifs et Industriels de 1925. Dessinée par Henri Rapin, elle présente un très beau travail de boiserie et de bijouterie. Vous pouvez venir la découvrir au premier étage de la boutique rue Saint Honoré, apposée avec d’autres malles historiques contre la très belle rotonde qui structure le magasin.

moynat

Maison Moynat- malles historiques

On retiendra également la malle en camphrier, véritable innovation qui fait suite à la demande d’une cliente de pouvoir transporter ses fourrures en évitant les mites lors de ses longs voyages.

La maison restera aux mains des frères Coulembier justqu’en 1976, date à laquelle la maison ferme. Le groupe LVMH a couru les ventes aux enchères pour retrouver ces témoins d’un héritage perdu, et pour construire une image luxueuse alliant récit et patrimoine.

Parmi les signes de la marque, on trouve les rayures beiges à partir de 1860, le motif en damier à partir de 1880, et la couleur ambre particulièrement appréciée. La maison se distingue par un art de vivre qui l’anime dès ses débuts : ils proposent la parfaite panoplie transportable du bourgeois, du service à thé à la boîte à chapeaux, et développent des produits sur-mesure, allant de la malle sur mesure, à la couleur de la malle identique à la carrosserie de l’automobile.

moynat1

Il faut compter entre 1500 et 4000€ pour un sac en cuir, et à partir de 800€ pour un sac en toile. Les sacs en cuirs sont intégralement doublés d’un cuir de veau incroyablement souple. Les couleurs vives et l’absence de logo se retrouvent dans la lignée de la maison historique, prônant l’Art de vivre, le voyage luxueux,  le confort et l’élégance.

Je vous invite vraiment à entrer dans cette belle boutique, où l’on est bien reçu, et où j’ai eu le plaisir de discuter de l’histoire de la maison pendant près d’une demi-heure avec l’une des vendeuses. Vous pouvez apprécier les malles anciennes et cette rotonde aux airs de musée. L’ambiance est intimiste, les lignes sont épurées et les cuirs d’une qualité délectable.

modèle Paradis

Maison Moynat – modèle Paradis

modèle Quattro

Maison Moynat – modèle Quattro

modèle Paradis

Maison Moynat – modèle Paradis

Publicités

2 réflexions sur “La Maison Moynat entre héritage et renaissance

    • Merci =)

      Ravie de pouvoir faire découvrir des produits d’aussi belle qualité !
      c’est effectivement une très belle maison, et c’est rare d’avoir une vraie belle expérience dans une boutique de luxe, sans se sentir dévisagé des pieds à la tête, donc ça vaut la peine d’être souligné =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s