Mary Katrantzou Rétrospective

Pour ceux qui ne connaîtrait pas encore Mary Katrantzou, c’est une styliste grecque basée à Londres , diplômée de Central Saint Martins College of Art andDesign, et qui a fait parler d’elle en inventant sa signature d’imprimés textiles.

Connue pour ses imprimés de philatélie, ses dominantes de bleu et blanc, sa palette de couleurs vives et décomplexée, Mary explore chaque saison un nouvel univers d’imprimés, toujours plus figuratif.

J’ai voulu faire une petite rétrospective de ses collections pour avoir une vision globale de son travail, non pas vu comme une évolution, mais comme un horizon esthétique sans cesse mouvant. Volontairement, je ne suivrai pas l’ordre chronologique.

On commence avec sa collection Automne Hiver 2011-2012, inspirée des motifs des textiles « Indiennes » et de la faïence chinoise, et dont les formes reprennent littéralement la cambrure bombée des vases. Sur certaines de ses silhouettes avec des détails en relief, on retrouve un esprit Alice aux Pays des Merveilles, avec ces roses en volume entre les allées de broderies au fil d’argent.

mary katrantzou automne hiver 2011 mary katrantzou automne hiver 2011-2012 a mary katrantzou automne hiver 2011-2012

On continue avec sa collection Printemps-Eté 2013, qui met à l’honneur la philatélie et ses vieux spécimens venus du monde entier. Une collection plus symétrique, dans ses motifs comme dans ses silhouettes, et des couleurs plus légères, avec une omniprésence du blanc.

mary katrantzou été 2013 a mary katrantzou été 2013

Et comme preuve que Mary ne garde pas ses imprimés plus chargés pour l’hiver, voici maintenant sa collection Croisière 2014. On distingue deux univers qui cohabitent dans cette collection : l’immeuble urbain et le paysage japonisant fantastique aux teintes irisées de posters des années 1980. L’important reste le multicolore !

mary katrantzou croisière 2014 a mary katrantzou croisière 2014

Et dernièrement mais pas des moindres, voici la collection Automne Hiver 2013-2014. Pour cette collection, Mary Katrantzou s’est concentré sur des nuances de gris et a travaillé avec des imprimés plus réalistes que jamais. Face à ses silhouettes, nous sommes avec Charles Dickens dans les rues embrumées de Londres, ou à mi-chemin entre un urbanisme de métal et des arbres aux clair de lune. On retrouve d’ailleurs cette esthétique dans la ligne que Mary a signé pour Repetto.

mary katrantzou automne hiver 2013-2014 subhome_news_repetto_434892206_north_545x

Pour finir sur des tableaux éclatants de couleur, je fais un petit retour sur la collection Automne-Hiver 2011-2012 inspirée de faïence, et la fabuleuse mise en scène immortalisée par le photographe Erik Madigan Heck. Ce photographe enchaîne les grands noms dans ses contrats : Jean-Paul Gaultier, Kenzo, Driez Van Noten, Christian Lacroix, Giambatista Valli, et j’en passe.

Et pour cette collection de Mary Katrantzou, il nous emmène dans des grandes toiles à la Klimt où les personnages et la richesse de leur étoffes se fondent dans l’arrière plan.

maryerik4 maryerik5 maryerik10 (1)

Alors, où va votre préférence ? Des imprimés puisées dans l’histoire du textile indien ? Des photographies figuratives dans toute leur longueur ? Ou les timbres avec leurs collerettes dentelées ? Dites-moi !

Personnellement, je reste bouche bée devant la collection Croisière 2014 où étonnement, la tour d’immeuble urbaine s’agrémente parfaitement d’un clair de lune très kitsch. Ce mélange de visuels est parfait.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s