Des créatrices venues de Russie

Un petit article pour un gros coup de coeur !

Deux créatrices venues de Russie : Yulia Yanina et Ulyana Sergeenko, et un effet de surprise et d’enchantement à chacune de leur pièce.

On imagine une grande fresque russe, une campagne septentrionale enneigée avec des filets de fumée s’échappant des datchas. Les tenues de ces deux créatrices russes reprennent les costumes traditionnels, jouent avec des tissus très riches et des contrastes de transparence et religiosité.  Un peu de la Russie de Masha Kurbatova.

Masha Kurbatova+inverno+sono

Souvenez-vous des contes illustrés d’Ivan Bilibine qui raconte les mésaventures de Vassilissa la très Belle ou d’Ivan le Tsarévitch, entendez les chants russes d’hiver, et plongez dans leurs univers. Oui cela fait beaucoup de clichés d’un coup, mais c’est que leurs robes nous apportent beaucoup d’histoire.

Ivan et l'Oiseau de Feu, Illustration Ivan Bilibine

Ivan et l’Oiseau de Feu, Illustration Ivan Bilibine

Vassilissa la Très Belle, Illustration Ivan Bilibine
Vassilissa la Très Belle, Illustration Ivan Bilibine

Vassilissa la Très Belle, Illustration Ivan Bilibine

Sur ce fond folklorique et ces réminiscences romantiques à la Tolstoï, Yulia Yanina s’inspire des vêtements traditionnels moscovite et mêle mousseline de soie et chaude fourrure. Il y a tout de même une touche rétro dans ses grands cols en gabardine blanche et un peu de la dorure des icônes orthodoxes dans certaines tenues.

Yulia Yanina, Haute Couture, automne hiver 2012-2013

Yulia Yanina, Haute Couture, automne hiver 2012-2013

Yulia Yanina Haute Couture, automne hiver 2012-2013

Yulia Yanina Haute Couture, automne hiver 2012-2013

Yulia Yanina Haute Couture, automne hiver 2012-2013

Yulia Yanina Haute Couture, automne hiver 2012-2013

Yulia Yanina Haute Couture, automne hiver 2012-2013

Yulia Yanina Haute Couture, automne hiver 2012-2013

Ulyana Sergeenko, quant à elle, va piocher dans l’histoire militaire de la Russie, avec ses petits soldats tout droit sorti d’un Casse Noisette. Outre les manteaux à la Romanov, elle rend hommage aux longues jupes en laine des milieux plus modestes, aux châles brodés et somptueux. La créatrice, également photographe, collectionneuse de mode et blogueuse reconnue, a son atelier à Moscou et a fait sa première apparition à Paris pour le défilé Haute-Couture d’automne-hiver 2012-13. Elle compte notamment Natalia Vodianova parmi ses meilleurs amies.

Ulyana sergeenko automne 12-13

Ulyana sergeenko automne 12-13

Ulyana sergeenko automne 12-13

Ulyana sergeenko automne 12-13

Ulyana sergeenko automne 12-13

Ulyana sergeenko automne 12-13

Ulyana sergeenko automne 12-13

Ulyana sergeenko automne 12-13

Ulyana sergeenko automne 12-13

Ulyana sergeenko automne 12-13

Ulyana sergeenko automne 12-13

Ulyana sergeenko automne 12-13

Des défilés pareils, ça ouvre un appétit de fourrures, de manteaux qui arrivent aux pieds, et de blouses fleuries, mais déambuler tous les jours dans Paris (je pense aux heures de pointe dans le métro) en tenue d’Anastasia me paraît une tâche ardue.

Alors, je me suis laissée tentée par un manteau en laine vierge bleue, doublée de soie noire, qui descend sous le genou. Il ne manque plus qu’un grand col en renard roux que je finirai sous peu et dès que la tenue sera fin prête, je la posterai !

Publicités

2 réflexions sur “Des créatrices venues de Russie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s